François-Charles Genolini

« Le béton, une passion commune avec le groupe GA »

Un immeuble de bureaux, ce n’est pas seulement des mètres carrés. C’est aussi une expérience, une mémoire, un lieu, un lien aussi entre les hommes et les femmes d’une même entreprise. Pour contribuer à tisser ce lien, le groupe GA a fait appel au designer François-Charles Genolini et à sa dentelle de béton qui donne à l’immeuble « Luminem », conçu par l'architecte François Leclercq, ce petit supplément d’âme.

Cet article vous est proposé par

© D.R.
Comment avez-vous croisé la route du groupe GA ?
La petite histoire veut que mon père ait travaillé au sein du groupe GA pendant 30 ans. Enfant, à Toulouse, j’ai baigné dans cet univers de construction et d’ingénierie. Adulte, passionné d’art, c’est naturellement que je me dirige vers le design industriel, me sentant très proche de l’identité des matériaux. Puis ma route a croisé celle du groupe GA en 2016. Je venais alors de créer un tissu de béton que Karl Lagerfeld avait introduit dans une de ses collections pour Chanel.
 
Le béton et vous, c’est une vraie histoire d’amour ?
J’aime tout d’abord l’idée que le béton était, dans les années 2000, un matériau mal aimé. Cette désaffection a renforcé mon affection pour ce produit qui ne manque pas de vertus et qui est bourré de potentiel. Dans mon travail pour le béton, j’ai voulu aller jusqu’au bout de la démarche, inventer le béton haute couture puis la dentelle de béton, une œuvre monumentale qui sera installée dans le hall de l’immeuble « Luminem » à Bobigny, occupé par la CCMSA. Avec le groupe GA, nous partageons, à des échelles différentes, tout un travail sur ce matériau, et porter sur lui un regard décalé me plaît. Je continuerai à travailler le béton tant que j’aurai des choses à dire.
 
Au-delà du béton, quelles sont les valeurs que vous partagez avec le groupe GA ?
Incontestablement, le souci de la R&D et de la qualité sont des valeurs communes. Nous partageons également une vraie dynamique de positionnement, marqué par la justesse dans une époque de grande agitation, difficile à lire et à comprendre. Dans le hall du « Luminem », cette dentelle de béton représente, au-delà du bruit ambiant, l’homme aux différents âges de sa vie. Accueille ainsi écho à l’ADN du groupe CCMSA.

Sébastien Matty, président, GA Smart Building :

« Nous avons fait appel à François-Charles Genolini, un artiste – toulousain comme nous – qui partage notre amour du béton.

C’est à lui que vous devez l’impressionnante dentelle de béton qui magnifie l’entrée de Luminem, interpelle le regard et génère les échanges. François-Charles est un perfectionniste. Ses réalisations sont magiques et sensuelles. »

 

Business Immo