Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Baromètre du crowdfunding immobilier - S1 2018

Publié le

Une étude produite par

Baromètre du crowdfunding immobilier - S1 2018

Une collecte de fonds à mi-année record, des montants remboursés deux fois plus importants

Avec un rendement annuel moyen de 9,7%, en augmentation de 0,2 point par rapport au 1er semestre 2017, le crowdfunding immobilier reste un placement attractif, en témoigne son dynamisme : 62 millions d’euros collectés au 1er semestre 2018 soit une augmentation de 72% sur un an, pour 126 projets financés contre 85 au 1er semestre 2017.

« Ces chiffres témoignent également de l’augmentation des montants collectés : 499 786 € par projet en moyenne contre 423 529 € au 1er semestre 2017, précise Stéphane Bombon, Président de Fundimmo. S’en suit une augmentation logique de la durée moyenne de placement, passant de 16,9 mois en moyenne au 1er semestre 2017 à 19 mois aujourd’hui. ».

Côté remboursement, un montant plus de deux fois supérieur à celui de l’année précédente est enregistré avec 19 millions d’euros remboursés au 1er semestre 2018. Le nombre de projet a lui aussi progressé avec 49 projets remboursés au 1er semestre 2018 contre 31 sur la même période en 2017.

Des retards plus fréquents

On note que les retards de remboursement sont plus fréquents sur certaines plateformes avec un taux moyen de 11.3% depuis 2012. Toutefois, à y regarder de plus près, on observe une concentration du nombre de retards sur une poignée seulement d’acteurs. En effet, parmi les 23 plateformes, 18 n’enregistrent aucun retard, 2 ont un retard compris entre 0% et 25% et 3 autres ont un retard supérieur à 25 %.

Un point d’honneur est mis sur la transparence autour du bon déroulement des projets, puisque l’agrégateur de projets HelloCrowdfunding offre la possibilité de suivre les projets en retard, avec une actualisation des données de chaque plateforme tous les mois.


La diversification des projets au goût du jour

« Sur les 23 plateformes de crowdfunding proposant des projets immobiliers, on observe une diversification des projets plus importante, note Jérémie Benmoussa, Directeur Général de Fundimmo. Par exemple, la finalité altruiste séduit les investisseurs qui souhaitent engager leurs ressources pour un retour sur investissement tout en conciliant l’aspect humain. C’est le cas du financement de la construction des logements sociaux. Au-delà de dimension sociale, cette catégorie de projet comporte l’avantage d’avoir un risque limité. ».

Parmi les 126 projets financés au 1er semestre 2018, la typologie des projets est la suivante : 57% de résidentiels, 14% de marchands de biens, 10% de projets d’aménagement, 8% de commerces, 5% de projets hôteliers et 5% autres (comprenant notamment de la logistique et du bureau).

L’Ile-de-France, toujours en tête des régions les plus dynamiques

Aucun changement dans le top 4 des régions les plus actives rapport au 1er semestre 2017. Les localités les plus dynamiques étant l’Ile-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Occitanie.

« L’Ile-de-France reste la région dans laquelle les acteurs de l’immobilier font le plus appel au crowdfunding. Malgré la perspective des élections municipales de 2020, de nature à freiner les permis de construire, on enregistre une croissance positive des demandes de financement partout sur le territoire. », conclut Stéphane Bombon, Président de Fundimmo.

Source : Fundimmo

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.

Business Immo