Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Les grands défis des acteurs des smart buildings

Une étude produite par

Les grands défis des acteurs des smart buildings

Selon une étude du Xerfi, le décollage du marché des smart buildings est enclenché. Pour autant, les acteurs doivent encore fournir d'importants efforts pour passer d'un cercle restreint d'early adopters à un marché de masse. Afin de susciter l'adhésion et la confiance des clients professionnels et des utilisateurs, ils doivent notamment effectuer un travail de fond sur l'interopérabilité des offres mais également sécuriser davantage les infrastructures numériques. Dans ce contexte, une stratégie d'approche globale du smart building s'impose, loin des logiques de silos actuelles qui pèsent sur la rentabilité et la performance des projets. Encore faut-il relever un immense défi organisationnel, celui de fédérer les ressources et compétences au sein d'écosystèmes. À ce jeu-là, les grands groupes du bâtiment et les fabricants semblent fort bien armés. À quelle structuration du jeu concurrentiel faut-il s'attendre à moyen terme ? Et quelles sont les réelles perspectives de croissance du marché des smart buildings à l'horizon 2020 ?

Décrypter les enjeux des acteurs et les leviers actionnés pour y répondre

Face aux multiples défis posés par ce marché émergent, caractérisé par une offre peu structurée et complexe, les acteurs se doivent d'apporter des réponses pertinentes. L'étude analyse ainsi leurs stratégies pour évangéliser le marché. Quels sont les initiatives pour accroître l'interopérabilité des offres ? Comment les acteurs tentent-ils d'améliorer la qualité, la performance et la sécurité des solutions ? Quels sont les leviers de transition vers un modèle serviciel ?

Appréhender les évolutions du jeu concurrentiel à moyen terme

Le rapport vous livre notre scénario sur les évolutions à venir de la concurrence sur le marché : fabricants et acteurs intégrés du bâtiment bien placés pour piloter les écosystèmes d'affaires, percée des géants du numérique (Microsoft, Cisco, IBM, etc.) et des énergéticiens, rôle de tiers de confiance à jouer par les prescripteurs…

Analyser l'offre des opérateurs dans le smart building

Outre un panorama détaillé des principaux intervenants au sein de la filière du bâtiment intelligent, avec une étude de leurs forces et faiblesses, l'étude vous propose un décryptage de leur offre. Une attention toute particulière a été portée à leur positionnement sur les plateformes de supervision (équipements GTB, énergie, etc.) et aux applications mobiles de services aux occupants (réservation de salles, gestion de l'éclairage, badge sécurité, géolocalisation, etc.).

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.