Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Le marché de la construction bois à l’horizon 2021 - Quels leviers et perspectives de croissance dans un contexte de recul des mises en chantier de logements ?

Une étude produite par

Le marché de la construction bois à l’horizon 2021 - Quels leviers et perspectives de croissance dans un contexte de recul des mises en chantier de logements ?

Selon une étude Xerfi

Après un net rebond entre 2016 et 2018 (+6,3% par an), le chiffre d’affaires des entreprises françaises de construction bois va se replier en moyenne de 1,5% par an d’ici 2021 pour atteindre 1,8 milliard d’euros, selon les prévisions des experts de Xerfi. La faute à la suppression du PTZ dans les zones non tendues, à la raréfaction du foncier aux abords des grandes métropoles mais aussi à la plus grande difficulté à obtenir des permis de construire à l’approche des élections municipales. Le dynamisme du segment des travaux d’extension-surélévation permettra cependant de compenser le recul de l’activité dans la construction neuve. Les opérateurs souffriront en outre toujours de leur manque de compétitivité prix vis-à-vis des spécialistes du béton. Le segment des bâtiments agricoles en bois sera également en berne en raison de l’érosion structurelle du nombre d’exploitations et des difficultés économiques récurrentes des professionnels de ce secteur. Les perspectives seront en revanche meilleures du côté des mises en chantier de locaux industriels ou des immeubles tertiaires. Toutefois, ces bâtiments ne représentent encore qu’un débouché mineur pour les spécialistes du bois. Quant à la réglementation environnementale (RE) 2020, qui prévoit un plafonnement de l’empreinte carbone des bâtiments neufs, son impact sera mitigé. Elle n’entraînera pas forcément de hausse significative du nombre de bâtiments en bois mais encouragera simplement les acteurs à utiliser davantage de bois dans leurs constructions. La RE 2020 profitera donc surtout aux exploitants forestiers ainsi qu’aux acteurs de la première et de la deuxième transformation du bois (scieurs, fabricants de panneaux…).

 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.