Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Baromètre des prix immobiliers - Les tendances des marchés immobiliers à fin décembre 2019

Publié le

Une étude produite par

Baromètre des prix immobiliers - Les tendances des marchés immobiliers à fin décembre 2019

La hausse des prix des appartements anciens perd encore en intensité sur le marché parisien : avec une hausse de 5.7 % en 2019, contre + 6.6 % en 2018. Pour autant, les prix dépassent maintenant les 10 000 €/m² dans 14 des 20 arrondissements parisiens. Et entre le 19ème et le 7ème, les prix vont pratiquement du simple au double !

Et la baisse des prix se renforce sur Bordeaux (- 1.1 % en 2019) en raison de niveaux qui ont largement contribué à fermer le marché. Alors que la demande s’est déplacée sur les villes environnantes (Mérignac, Pessac, …) où les prix sont de 25 % inférieurs. Un constat qui se retrouve ailleurs : comme à Lille où la hausse reste modérée, alors que la demande se déplace sur Villeneuve-d’Ascq ou sur Roubaix où les hausses de prix se renforcent, avec des hausses à 2 chiffres.  

En revanche, les tensions sur les prix restent (très) vives dans la plupart des grandes villes de l’Ouest : avec plus de 10 % d’augmentation en 2019 sur Angers, Brest, Nantes, Rennes et Saint-Nazaire. Et la pression sur les prix se renforce depuis la fin de l’été dernier sur Le Mans (+ 6.3 %) et maintenant sur Quimper (+ 5.4 %).

Le renforcement de la hausse des prix s’observe aussi sur Lyon depuis la fin de l’été dernier (+ 9.1 % en 2019). Ainsi que sur Villeurbanne (+ 13.5 %) qui absorbe une partie de la demande qui ne trouve plus à se loger sur Lyon. En revanche, les tensions sur les prix restent faibles dans nombre des autres villes de la région Rhône-Alpes : comme sur Saint-Etienne, Valence ou Vénissieux, en dépit des prix qui y sont pratiqués. 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.