Transactions au beau fixe en Russie

Publié le

Une étude produite par

"Bien que des préoccupations persistent sur l’impact à la fois d’un climat mondial dégradé et du resserrement des conditions de crédit, ces facteurs ne devraient pas empêcher la croissance économique en Russie de se situer autour de 3 %, en taux annualisé pour les 3 derniers mois de l’année, ce qui mettrait la croissance intérieure brute pour 2011 autour de 4 %", explique la Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS). Selon sa dernière étude sur l'immobilier d'entreprise dans le monde, les transactions immobilières en Russie atteignent de nouveaux sommets, la demande intérieure demeurant "raisonnablement ferme", ainsi qu'un environnement international "favorable". Une tendance qui devrait perdurer en 2012.

Source : RICS

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : RUSSIE, RICS

Sur le même thème