Le marché de Strasbourg - 1S 2011

Publié le

Une étude produite par

Le recul de l’offre à un an au 1er semestre 2011 correspond à une bonne consommation de l’offre neuve, et à la stabilisation du stock de seconde main.
A l’instar des niveaux de demandes, les volumes de transactions ont été en hausse, particulièrement dans le segment des bureaux neufs.
Les écarts de loyers entre le neuf et le seconde main s’élargissent en centre-ville et se resserrent en périphérie.

Source : BNP Paribas Real Estate

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème