Orientations et Stratégie

L'Europe sous surveillance

Publié le

Une étude produite par

"En avril ne te découvre pas d’un fil"… Un investisseur absent le mois passé des marchés d’actifs risqués n’observe aucun coût d’opportunité, au contraire ! Il fallait à nouveau se réfugier sur les taux allemands, américains ou… portugais (!) pour engranger quelques plus-values, et surtout rester à l’écart de la plupart des actifs libellés en Euro, pour générer des performances positives. Les écarts géographiques sont une fois de plus très marqués, les indices boursiers européens et japonais se replient en moyenne de 5 % sur le mois avec de fortes différentiations pays, le S&P500 et le Nasdaq sont quasi-constants tandis que les indices émergents consolident faiblement.

Source : La Française AM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.