Property Times

Les commerces : un marché à deux vitesses - 3T 2012

Publié le

Une étude produite par

Les voyants économiques passent les uns après les autres au rouge. Hausse du chômage et du taux d’épargne d’un côté, baisse de la consommation des ménages, de la fréquentation des centres commerciaux et des chiffres d’affaires des commerçants de l’autre. Les enseignes, qui doivent également faire face à la progression inextinguible du e-commerce, revoient leurs plans d’ouvertures de magasins à la baisse.

Malgré ce contexte difficile, les enseignes, toujours plus sélectives dans leurs choix d’implantation, se livrent une bataille féroce pour les meilleurs emplacements. Les prix explosent sur les meilleurs artères à l’image des Champs-Elysées où des transactions se sont concrétisées à plus de 15 000 €/m²/an. A l’inverse, les valeurs sont attaquées sur les localisations moins recherchées.

Source :DTZ (Groupe UGL)

 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème