Quelques remarques sur la crise des dettes souveraines en euros

Publié le

Une étude produite par

Avant tout parce qu’en créant l’Euro on a coupé le lien officiel ou implicite qui soumet chaque banque centrale au gou­vernement de son pays ce qui élimine l’hypothèse de défaut dans sa propre monnaie. Les Etats-membres de la zone sont donc dans la situation fragile d’un emprunteur en devises et leur dette a subi de plein fouet le choc de la crise systémique récente.

Source : UFG-LFP

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.