Analyse des turbulences des marchés et politique de gestion

Publié le

Une étude produite par

Jusque-là plutôt résilientes face au stress sur les dettes souveraines, les bourses ont craqué la semaine dernière sous le double effet de craintes de double creux aux Etats-Unis et d’un nouvel épisode de tensions sur l’Italie et l’Espagne assorti d’une communication assez désastreuse de la BCE. S’y est ajoutée ce week-end la décision de l’agence de notation S&P d’abaisser la notation à long terme de la dette américaine de AAA à AA+, avec perspective négative.
Le diagnostic exprimé lors de notre précèdent flash est confirmé : le risque sur dettes publiques s’avère rémanent en dépit des avancées politiques récentes.

Source : UFG-LFP

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.