Le marché des bureaux et des locaux / entrepôts de l'agglomération bordelaise

Publié le

Une étude produite par

En 2011, l'observatoire enregistre un niveau de transactions d'un peu plus de 85 000 m² pour une
offre estimée à 132 000 m². Des volumes qui font de 2011 une année conforme aux attentes des
professionnels et qui maintiennent l'agglomération bordelaise au rang des métropoles attractives. 2011 a aussi été l'année de Bordeaux et Mérignac. Les secteurs historiques recensent toujours le nombre le plus élevé d'offres et de transactions. L'image d'ensemble est celle d'un marché régulé qui témoigne d'une action coordonnée et concertée de l'ensemble d'une profession et de ses interlocuteurs institutionnels.
Fait marquant, la nette progression des valeurs, en particulier sur les produits neufs du centre et de la périphérie. Bordeaux franchit un palier. Portée par des projets ambitieux et structurés, la métropole se fixe un cap pour atteindre ses objectifs. Bordeaux 2030, métropole millionnaire.
Si 2012 et 2013 se dessinent comme des années transitoires en terme d'évolution de l'offre, le regard nouveau porté sur l'agglomération n'empêche pas les utilisateurs de scruter et d'investir son marché. D'autant que les opportunités sont belles, notamment sur les secteurs Bordeaux Nord, Sud-ouest et Rive-droite. D'autres sont à créer, notamment en réinvestissant l'offre de « troisième main » vocable validé par une profession soucieuse de qualifier son parc.

Source: Observatoire de l'Immobilier d'entreprise Bordeaux métropole (OIB)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.