L'immobilier de bureaux sur la métropole Lilloise - Edition 2013

Publié le

Une étude produite par

Même si beaucoup d'entreprises vivent toujours une situation économique délicate, cette tension ne s'est pas répercutée directement sur les décisions immobilières.

En 2011, nous constations un certain attentisme des "Grands Utilisateurs" (surfaces supérieures à 2 000 m2). Cette année, ces mêmes utilisateurs de grandes surfaces ont permis au marché d'enregistrer des résultats plus qu'honorables. Avec un volume total de 161 000 m2, soit une augmentation de près de 25% par rapport à 2011, la Métropole Lilloise est la seule région française à afficher une telle progression, essentiellement due à l'activité soutenue du premier et du dernier trimestre 2012.

Il est toujours difficile d'appréhender l'activité économique d'une région au travers de la demande immobilière placée. C'est pourquoi cette année dans notre étude, nous avons souhaité préciser, non seulement les besoins de surfaces exprimés par les utilisateurs, mais également les secteurs d'activités les plus demandeurs de la Métropole.

Le marché de l'investissement s'est également très bien comporté et a attiré un nombre croissant d'investisseurs nationaux comme régionaux. Avec 250 millions d'euros investis cette année dans des immeubles de rapport, la Métropole affiche une progression sans précédent.

Alors restons optimistes en 2013 et profitons des opportunités ...

Source : Tostain & Laffineur Real Estate Solutions

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème