Market View

Le marché des commerces à la peine en raison de la discrétion des consommateurs mais la crise épargne le secteur du luxe - 1T 2013

Publié le

Une étude produite par

La consommation des ménages reste dans le négatif.
Un climat économique qui pèse sur le comportement des consommateurs.
Une fréquentation et des chiffres d’affaires en baisse sur l’ensemble des formats commerciaux.
Des commerçants peu confiants.
Une prudence extrême de la part des enseignes, exigeantes et sélectives.
Accentuation des disparités du marché : des loyers « prime » en hausse, le secondaire en baisse.
Le luxe, un secteur à part, qui ne connaît pas la crise.

Source : CBRE

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème