Succès limité du BBC malgré le PTZ+ ?

Publié le

Une étude produite par

Plusieurs ADIL observent un mouvement de désaffection pour le label BBC dans l’accession en maison individuelles neuves. Plusieurs raisons se conjuguent pour l’expliquer :
- le surcoût du BBC ;
- la quasi-impossibilité des travaux réservés par l’accédant1, autres que de décoration.
- la prise de conscience des exigences dans l’utilisation des logements pour que des économies substantielles sur la facture énergétique soient au rendez-vous. Les modifications de comportement qu’elles impliquent sont souvent jugées trop contraignantes et nombre de ménages doutent de leur capacité à s’y conformer ;
- l’incapacité de certains professionnels à satisfaire aux conditions de l’obtention du label.

Ce dernier point est le plus important. Il est, certes, assez rare qu’une maison vendue avec l’étiquette BBC se voie refuser le label une fois la construction achevée.

Source : ANIL (Agence nationale pour l'information sur le logement)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème