Note de conjoncture immobilière - Avril 2013

Publié le

Une étude produite par

Le nombre de ventes de logements anciens s’établit à 709 000 en 2012, en baisse de 12% sur un an, un rythme analogue en Ile-de-France et en province, selon les estimations du CGEDD(1). Le nombre élevé de mutations en janvier 2012, mutations motivées par le changement de régime d’imposition des plus-values immobilières à partir de février, masque une baisse plus prononcée : sur les douze mois de février 2012 à janvier 2013, le nombre de mutations n’atteint que 655 000, soit 22% de moins qu’au cours des 12 mois précédent.
En province comme en Ile-de-France, c’est le troisième trimestre qui a enregistré la baisse la plus importante, 21% sur un an. Au 4ème trimestre, le recul sur un an s’atténue pareillement en Ile-de-France et en province (-10%).

Source : Conseil Supérieur du Notariat

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème