Point de conjoncture Bureaux

Investissement, opportunités, forte sélectivité et fonds étrangers - 2T 2012

Publié le

Une étude produite par

Au premier semestre 2012, 5,8 milliards d’euros ont été investis au niveau national en immobilier d’entreprise, à comparer aux 5 milliards du premier semestre 2011 (+16 %). Ce volume semestriel, réalisé à près de 60 % en une dizaine de transactions de plus de 100 millions d’euros, traduit une forte sélectivité du marché et des investisseurs, diversement armés en fonds propres pour une concurrence sur les actifs prime.
L’investissement s’est concentré à 84 % sur l’immobilier d’entreprise banalisé d’Île-de-France et, dans une proportion équivalente sur l’immobilier de bureau, au détriment de la part d’engagements en commerces, limitée à 11 %.
L’allocation d’actifs dans l’immobilier logistique et les locaux d’activités est de plus en plus contrainte, à 5 % de l’investissement global, ce qui traduit sur ces segments la poursuite du désengagement d’acteurs généralistes au profit des pure players.
L’assèchement d’actifs qualitatifs en région, et en premier lieu le marché tertiaire lyonnais, second pôle français, a limité les volumes investis, lesquels ont totalisé environ un milliard d’euros.

Source : Crédit Foncier Immobilier

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème