Orientations et Stratégie

Taux ou tard ?

Publié le

Une étude produite par

Ce mois de mai constitue certainement un point charnière pour des marchés dopés depuis de longues semaines par l’action conjointe des grandes banques centrales. Depuis le discours de Ben Bernanke et la publication des minutes de la FED mi-mai, les marchés anticipent, à tort ou à raison, que la banque centrale américaine pourrait diminuer plus vite que prévu ses rachats d’actifs et guettent tout indicateur économique positif qui pourrait justifier un resserrement du Quantitative Easing. Nous traversons ainsi une phase d’étrange paradoxe où toute bonne nouvelle sur la croissance américaine constitue un facteur de stress pour les actifs risqués… et à moins que les membres de la FED ne clarifient vraiment à quelle aune ils apprécieront le timing d’un retrait du stimulus monétaire, ce qui est peu probable, il y a fort à parier que la volatilité restera élevée dans les mois qui viennent.

Source : La Française AM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.