Point de conjoncture logement

Marché immobilier résidentiel sous tension - 1T 2013

Publié le

Une étude produite par

Les différents indicateurs du marché résidentiel ont teinté de gris le début de l’année 2013, qui a démarré dans un climat frileux avec des acteurs attentistes et prudents.

Les tendances observées en 2012 se sont poursuivies au premier trimestre 2013. L’activité immobilière a encore sensiblement ralenti sur l’ensemble des territoires, malgré des niveaux de taux de crédit toujours historiquement bas (en moyenne à 2,97 % pour les prêts du secteur concurrentiel).
Dans un environnement plus que maussade (récession économique avec baisse du PIB français, hausse massive du chômage, baisse du pouvoir d’achat des ménages), le marché du logement se fige. Les volumes d’opérations réalisées, en baisse continue, reflètent cette situation, sur le marché tant de l’ancien que du neuf.

Source : Crédit Foncier Immobilier

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème