Le marché de l’immobilier en France - 1T 2013

Publié le

Une étude produite par

Baisse du PIB au 4e trimestre, mais pas d’entrée en récession anticipée en 2013, avec une croissance trimestrielle faible, de 0,1% en moyenne, mais qui restera positive.
Forte divergence entre le marché locatif et celui de l’investissement, le premier reflétant un environnement macro-économique très dégradé, le second la forte liquidité présente sur le secteur de l’immobilier d’entreprise.
Baisse des loyers prime et moyens des bureaux, tandis que le taux de rendement prime pour les bureaux reste inchangé, poursuite de la contraction des taux pour les commerces de pieds d’immeuble.
Correction graduelle des prix anticipée de manière assez marquée pour les logements anciens en 2013 et en 2014, plus légère pour les logements neufs.

Source : Amundi Asset Management

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.