Les marchés fonciers dans le Finistère - 2011

Publié le

Une étude produite par

L’activité des marchés fonciers dans le Finistère est en repli de 11 % depuis 2008. En valeur, les marchés représentent encore près de 270 millions d’euros HT en 2011 pour 5 900 ha échangés. Les transactions des terrains voués à l’urbanisation future se stabilisent en-dessous de 300 ha par an. En revanche, le niveau des prix des terrains transformés prêts à être bâti continue de s’élever, accentuant la baisse des ventes. Le marché agricole s’inscrit également dans une baisse continue de son activité confirmant la tendance nationale à la fermeture progressive de ce marché. Les transactions pour des espaces naturels sont portées par les propriétés forestières, phénomène relativement récent.

Source : ADEUPa Brest

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème