Point marché - 1T 2013

Publié le

Une étude produite par

Baisse de 24% de la demande placée par rapport à T1 2012 avec 393 500 m² placés, un niveau trimestriel faible, sensiblement en deçà de la moyenne des 13 dernières années de 503 000 m² et proche de ceux enregistrés lors de la crise, résultat en ligne avec l’aggravation de la crise économique, la plupart des analystes anticipant une décroissance du PIB au T1 2013 de l’ordre de 0,1%.

Recul expliqué essentiellement par l’absence de transactions supérieures à 20 000 m² alors qu’il y en avait eu 2 pour 55,000 m² au T1 2012, et également dans les autres segments de taille (-21% entre 5 000 et 10 000 m², -28% entre 10 000 et 20 000 m²), tandis que les petites et moyennes surfaces résistent mieux mais reculent néanmoins de 9%.

Ce repli de la demande placée affecte tous les secteurs géographiques : baisse de 15% de la demande placée dans Paris Intra muros touchant essentiellement Paris QCA (-15%) et le secteur diffus parisiens (-21%), tandis que les pôles tertiaires sont stables par rapport à T1 2012 avec 35 000 m² placés, plus forte dans le quartier des Affaires de l’Ouest (-37%) malgré une transaction de 16 500 m² à Neuilly, quasi stabilité à La Défense mais à un niveau faible (26 000 m²), forte baisse des volumes de demande placée en 1ère et 2ème couronne (-26%).

Source : Amundi Asset Management

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.