Près de 100 000 nouveaux ménages à loger en Maine-et-Loire d'ici 2040

Publié le

Une étude produite par

170 000 habitants, soit près de 100 000 ménages supplémentaires, c’est ce que pourrait accueillir le Maine-et-Loire entre 2010 et 2040. Desserrement de la taille des ménages, fécondité et, dans une moindre part, attractivité seraient les trois moteurs de cette croissance de plus de 3 000 ménages chaque année.
Avec environ 70 000 nouveaux ménages de séniors à l’horizon 2040, dont plus de 30 000 de plus de 80 ans, le département connaîtrait un vieillissement de sa population. Le département de Maine-et-Loire s’est doté d’un Plan Départemental de l’Habitat volontariste qui découpe le territoire en neuf secteurs et donne des objectifs de production de logements jusqu’en 2018. La présente étude permet de se projeter au-delà et indique que les différents territoires de Maine-et-Loire devront concilier offres et demandes de logement ainsi que développements économique et démographique pour mieux prendre en compte le quotidien des actifs, les besoins d’accès aux services des séniors et les répercussions environnementales de l’étalement urbain.

Source : INSEE

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème