Pressions foncières : quel plan d'actions pour l'Île-de-France

Publié le

Une étude produite par

Les questions foncières apparaissent de plus en plus importantes aux yeux des décideurs et, notamment, aux yeux de l'État et de la Région. Depuis longtemps, la recherche de foncier est allée de pair avec la volonté de construire du logement. Mais, plus récemment, le développement de politiques de lutte contre l'étalement urbain, favorables à la recherche d'une plus grande compacité de l'urbanisation afin de préserver les espaces agricoles, naturels et forestiers, a renouvelé et renforcé l’intérêt pour les questions foncières. C’est dans ce contexte que les mesures prises à la suite du Grenelle de l'environnement ont permis d’affirmer que les espaces ouverts agricoles, naturels et forestiers ne constituent pas des réserves de foncier inoccupé, mais qu’ils remplissent une fonction essentielle pour l’environnement dans lequel la métropole s’inscrit.

C’est aussi un champ prioritaire dans le programme d'études 2013 de l’IAU. Ces sujets sont d’autant plus à l'ordre du jour que le nouveau Schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF) est en cours de gestation ; comme pour celui de 1994, il y aura une délimitation des espaces agricoles qui, pour les quinze prochaines années, seront préservés. Entre ces espaces et le front urbain actuel, certains territoires offriront des possibilités d’extension de l’urbanisation. C'est à cet endroit-là que les enjeux de l'étalement urbain, de la densité et de la compacité se joueront. Ces espaces devront donc faire l’objet d’un suivi attentif lors de la mise en oeuvre du SDRIF.

Cela rejoint les préoccupations de l'Observation de la consommation des espaces agricoles et naturels (OCEAN) animée par l'État et la Région, qui doit suivre l’artificialisation des sols agricoles et naturels. En concluant sur la localisation des zones de pressions, l’étude Les pressions foncières en milieux agricoles et naturels conduite par la SAFER et l’IAU permettra de redoubler l’attention portée à ces espaces.

Source : Institut d'Aménagement et d'Urbanisme (IAU)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : IAU

Sur le même thème