Tendances et perspectives du bâtiment - Edition 2012

Publié le

Une étude produite par

Amorcée dès le 4e trimestre 2010, la reprise s’est confirmée sur l’année 2011. Le redémarrage des marchés du logement neuf (+ 3 % en volume) et de la rénovation (+ 1,3 %) explique cette tendance. Toutefois, les niveaux d’activité d’avant crise restent encore bien lointains.

2011 est avant tout caractérisée par une activité en dents de scie. Après un premier trimestre encourageant, les turbulences économiques de l’été ont déclenché en effet de nombreux reports de démarrages de chantiers au 3e trimestre, que ce soit pour les particuliers, les entreprises ou les donneurs d’ordres publics.

A contrario, l’annonce des plans de rigueur en fin d’année, avec notamment la suppression du PTZ dans l’ancien, le coup de rabot sur les dispositifs Scellier et CIDD (crédit d’impôt développement durable) ainsi que la hausse du taux de TVA, ont incité au cours du 4e trimestre à rattraper le retard pris sur le 3e trimestre, et à anticiper les travaux prévus sur 2012. Cette tendance dans un contexte d’excellentes conditions climatiques a permis de terminer l’année sur une embellie de l’activité.

Source : KPMG

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : KPMG