Le 4 Pages mensuel de conjoncture hôtelière

Septembre 2012 : la fréquentation hôtelière résiste, grâce à la clientèle étrangère

Publié le

Une étude produite par

En septembre 2012, malgré une conjoncture défavorable, le recul de la fréquentation hôtelière est limité à - 0,3 % par rapport à septembre 2011. La baisse des nuitées résulte de la diminution du nombre de séjours (- 0,2 %) et de leur durée (- 0,1 %).
Les nuitées personnelles progressant légèrement (+ 1,0 %), le recul concerne donc seulement les nuitées d’affaires (- 1,8 %), après un niveau record en septembre 2011. La clientèle française est en retrait (- 2,4 %), alors que la clientèle étrangère augmente (+ 3,5 %), sous l’afflux conjugué de la clientèle lointaine, toujours plus présente (+7,3 %), en particulier celle des États-Unis, et de la clientèle européenne (+ 1,8 %) après trois mois de baisse. La crise affectant tout particulièrement l’Italie et l’Espagne se traduit par une nouvelle forte baisse de leur fréquentation. Le dynamisme de la clientèle étrangère l’emporte sur le recul de la clientèle française dans tous les types d’espace sauf dans l’urbain. Le taux d’occupation des hôtels, 68,8 %, est en baisse de 1,4 point.

Source : DGCIS

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : DGCIS, Taux d'occupation, INSEE

Sur le même thème