Le 4 Pages mensuel de conjoncture hôtelière

L’attrait de la montagne auprès des clientèles étrangères soutient la fréquentation hôtelière

Publié le

Une étude produite par

Sur le bimestre février - mars 2013, la fréquentation hôtelière est en légère progression (+ 0,3 %) par rapport au bimestre février - mars 2012. Les nuitées pour motif personnel augmentent (+4,0%), tandis que la fréquentation de la clientèle d’affaires est en recul (- 3,0%). La baisse des nuitées des touristes français (- 4,1%) est compensée par la forte hausse de celles des étrangers (+ 11,4 %). Cette dernière s’explique à nouveau par l’afflux de la clientèle lointaine (+ 14,0 %), mais également ce bimestre par le regain de fréquentation de la clientèle européenne (+ 10,3 %). Seules les clientèles italienne, néerlandaise et japonaise stagnent; toutes les autres clientèles étrangères sont en forte hausse.

La fréquentation est stable en ville, où l’afflux de clientèle étrangère compense juste le recul des touristes français. Avec un très bon enneigement, elle progresse à la montagne (+ 1,8 %) grâce à l’afflux de la clientèle étrangère (+ 10,7 %). La montagne est ainsi la première contributrice à la croissance (+ 0,3 point). La fréquentation progresse dans les hôtels classés (+ 1,5 %) et diminue dans les hôtels non classés (- 4,3 %). Le taux d’occupation atteint globalement 53,6 %, en baisse de 0,8 point par rapport au bimestre février – mars 2012. Il augmente uniquement pour les hôtels haut de gamme (4 et 5 étoiles).

Source : DGCIS

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : DGCIS, Taux d'occupation, INSEE

Sur le même thème