Le marché de l'investissement en France - 1S 2013

Publié le

Une étude produite par

6,1Md€ ont été investis en France au 1er semestre 2013, ce qui représente une baisse de 22% par rapport au 1er semestre 2012. L’hyper sélectivité des investisseurs et l’atonie économique diminuent la compétitivité du marché français.

4,1Md€ engagés en bureaux (-19% par rapport à la même période en 2012). Bien que touché par la baisse des volumes investis cet actif reste en tête avec 67% du montant total, suivi des commerces (17%), des services (10%) et de l’activité (5%).

Le marché reste très endogène en début d’année 2013, avec un renforcement de la prédominance des investisseurs français qui représentent 69% du montant investi. Cela s’explique notamment par l’absence momentanée des investisseurs internationaux non européens.

Les taux de rendement prime sont stables et peuvent atteindre, à la fin du 1er semestre 2013, 4% en bureaux, 4,5% en commerce de pieds d’immeuble et 7,75% en activité. 

Source : Savills

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.