Les notes du conseil d'analyse économique

Compléter l'euro

Publié le

Une étude produite par

La crise des dettes souveraines qui frappe la zone euro depuis l’automne 2009 a révélé les faiblesses, notamment institutionnelles, de la construction monétaire européenne. L’architecture de la zone euro, telle qu’elle a été dessinée par le Traité de Maastricht, a laissé s’installer de graves déséquilibres : bulles immobilières, boom du crédit, expansion démesurée des bilans bancaires, dérive budgétaire, malgré le Pacte de stabilité. Depuis l’été 2012, un scénario cohérent de sortie de crise a été engagé, reposant sur une surveillance macroéconomique et budgétaire renforcée, la construction d’une union bancaire et l’annonce, par la BCE, d’un programme de rachat de dettes souveraines conditionnées à des réformes structurelles, qui vient compléter le mécanisme européen de stabilité. Si les réponses apportées ont su calmer les marchés financiers en réduisant considérablement les rendements des emprunts d’État, elles n’ont pas permis une reprise de la croissance et ne mettent toujours pas la zone euro à l’abri d’une nouvelle crise financière.

Source : Conseil d'Analyse Economique (CAE)