Property Times

Marseille : les très grandes transactions se font attendre - 3T 2013

Publié le

Une étude produite par

Après une année 2012 où 93 900 m² de bureaux avaient été placés à Marseille, soit le volume de commercialisation le plus important observé en 10 ans, le marché marseillais connaît une année 2013 difficile, avec seulement 37200 m² de bureaux commercialisés en 9 mois, soit un recul de 25% d’une année sur l’autre.
A peine 13000 m² de bureaux auront été commercialisés au 3ème trimestre 2013, soit moins qu’au 2e trimestre. Le marché phocéen subit, à l’instar de l’Ile-de-France, un véritable coup d’arrêt sur le segment des grandes surfaces (-51% en un an).

Le loyer prime, stable depuis fin 2012, ’établit à 270 €/m²/an. Suite à plusieurs transactions intervenues sur le secteur Sud, la valeur moyenne de 1ère main a subi une nette correction (-24%) au cours des derniers mois pour se positionner à 161 €/m²/an. Quelques transactions se sont cependant concrétisées à des valeurs supérieures à 200 €/m²/an sur des surfaces restructurées sur le secteur d’Euroméditerranée. Le loyer de seconde main est également orienté à la baisse (-6%), à 140 €/m²/an. Les valeurs varient de 123€/m²/an en moyenne sur le secteur Est à 161 €/m²/an sur Euroméditerranée Centre-Ville.

Après s’être résorbée en 2012, en raison notamment d’un faible niveau de livraisons, l’offre immédiate est finalement repartie à la hausse en 2013. Elle atteint ainsi, fin septembre, 114 700 m², soit 22% de plus que fin 2012. Les 2/3 de ces offres portent sur des surfaces supérieures à 1 000 m², essentiellement sur les secteurs d’Euroméditerranée (31 000 m²) et Sud (20 000 m²). L’offre neuve se résorbe, quant à elle, pour représenter 27 000 m² dont 11 400 m² pour le secteur Sud, alors que le volume de bureaux neufs immédiatement disponibles reste relativement faible à Euroméditerranée (7000 m²).

Source : DTZ (Groupe UGL)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème