Les commerces en France - 2013

Publié le

Une étude produite par

Le contexte économique actuel peu porteur pousse les enseignes à des arbitrages et à un développement mesuré. Mais certaines continuent leur expansion,  en choisissant toujours les emplacements « prime » pour masquer leur arrivée et pour capter les flux.

Se montrer, se différencier tels sont les enjeux du commerce aujourd’hui pour capter le consommateur.

Depuis plusieurs années, les indices de fréquentation et les chiffres d’affaires subissent les comportements attentistes et prudents des consommateurs.

L’élasticité du marché s’intensifie avec un marché « prime » tiré à la hausse, quasi-déconnecté de la réalité économique, et de l’autre, les marchés secondaires, qui subissent de plein fouet l’arbitrage des consommateurs.

Si de nombreuses zones d’activités commerciales fonctionnent encore bien,  nombreuses sont celles qui connaissent une profonde mutation.

Le fossé entre les bons et les moins bons centres commerciaux se creuse en termes de fréquentation, de demande des enseignes et donc des loyers.

La question de la cannibalisation commerciale se pose de plus en plus. Et toutes les formes de commerce y sont confrontées.

La croissance toujours forte du e-commerce n’impacte pas l’ouverture des points de vente, et ce, quels que soient les secteurs d’activité.

Source : CBRE

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème