Note de conjoncture

Stabilisation des ventes à un niveau bas

Publié le

Une étude produite par

Dans la continuité de l’année écoulée, l’économie française demeure morose au printemps 2013. Le pouvoir d’achat des ménages continue d’être pénalisé par la dégradation du marché du travail et l’accroissement de la pression fiscale. La nouvelle baisse des taux de crédit immobilier (en deçà de 4 % ce trimestre) évite provisoirement l’effondrement du marché immobilier.

Comme cela avait été envisagé par les professionnels lors du dernier baromètre, le marché de l’immobilier en France tend à se stabiliser lors du printemps 2013, après plus d’une année de crise. Le chiffre d’affaires global des agents immobiliers et administrateurs de biens s’affiche en très légère progression (+ 1,5 %) au 2nd trimestre 2013 mais ce, comparé à un 2nd trimestre 2012 sinistré. Le marché se stabilise donc à un niveau bas. La tendance annuelle demeure très détériorée, s’inscrivant en deçà de - 10 % à l’issue du trimestre sous revue. Les bonnes performances enregistrées par les plus grands acteurs du secteur ont pu compenser les difficultés qu’ont rencontré les entités de petite et moyenne tailles.

Source : SNPI

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.