Note de conjoncture

Le marché immobilier s’enfonce dans la crise

Publié le

Une étude produite par

L’économie française supporte depuis 2011 une croissance faible, confrontée à de profondes transformations, notamment une perte de compétitivité des entreprises avec des profits à la baisse, un déficit commercial élevé et une hausse des impôts. Conséquences: affaiblissement du pouvoir d’achat,  menaces sur l’emploi et inquiétudes des ménages pour l’avenir. Cette conjoncture induit un environnement fiscal moins favorable à l’immobilier et un durcissement des établissements bancaires à l’octroi de crédits, qui exigent un apport personnel de plus en plus élevé.

Par conséquent, le marché de l’immobilier en France, a vu ses ventes s’effondrer depuis le début de l’année 2012, entamant ainsi une tendance récessive après une année 2011 favorable, aboutissant sur un an de l’ordre de -11% du chiffre d’affaire global des agents immobiliers et administrateurs de biens.

Source : SNPI

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.