DTZ Insight

Cap sur 2015-2016

Publié le

Une étude produite par

Le mauvais climat économique et les doutes concernant le timing et l’ampleur de la reprise annoncée pour 2014 ont significativement impacté la demande des entreprises sur le marché francilien des bureaux. Sur le segment des grandes recherches de bureaux, le recul est de 30% en un an pour les demandes dites actives qui s’élèvent à  quelque 650 000 m² fin 2013. Si on y ajoute les demandes potentielles – c'est-à-dire celles définies dans leurs principales caractéristiques mais ne faisant pas l’objet d’une démarché active, le volume global des demandes s’élève à 1,1 millions de m², en recul de 38% en un an.

L’année 2014 devrait voir relativement peu de projets se réaliser, mais le marché des bureaux francilien pourrait être dynamisé par la concrétisation de transactions de surfaces tertiaires pour des occupations en 2015 et 2016, années qui concentrent respectivement 428 000 m² et 383 000 m² de projets. Un projet sur deux est réalisé dans deux ans ou plus.

Source : DTZ (Groupe UGL)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : DTZ

Sur le même thème