Les Clés du Marché

Léger mieux côté transactions - 4T 2013

Publié le

Une étude produite par

Le marché des bureaux en Ile-de-France termine l’année sur une demande placée en hausse d’un trimestre sur l’autre ; 512 000 m² ont été commercialisés au 4e trimestre, à comparer à 450 00 m² en moyenne sur les 3 premiers trimestres. En dépit de ce meilleur résultat, le volume annuel des commercialisations s’établit à 1,8 million de m², en recul de 25% par rapport à 2012. Ce décrochage est essentiellement lié à un coup d’arrêt sur le segment des grandes surfaces avec des transactions en baisse de 45% en un an. Les petites surfaces ont, elles aussi, enregistré un recul de l’ordre de 13% en moyenne : -5% sur le marché parisien, et de -20% à -34% en périphérie. Les surfaces intermédiaires sont les seules à achever l’année sur un volume de transactions en légère hausse (+3%). La encore, les dynamiques de marché sont contrastées : en progression à Paris, la Défense et dans le Croissant Ouest, en net recul en Première et Deuxième Couronnes.

Le Croissant Ouest est le seul marché à afficher un volume e transaction de bureaux en hausse d’une année sur l’autre avec 589 000 m² placés en 2013. Paris marque le pas et voit son volume de transactions reculer de 19% en moyenne, mais seulement 6% dans le QCA, délaissé au profit de Paris Centre Ouest. A La Défense, le dynamisme des transactions de taille intermédiaire n’a pas suffi à compenser la faiblesse des transactions supérieures à 5 000 m² et le marché  enregistre, avec 107 000 m² de bureaux commercialisés, un repli de 34% en un an.

Source : DTZ (Groupe UGL)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème