Le réseau des agences d’urbanisme et de développement bretonnes au service d’une gestion raisonnée du foncier en Bretagne

Publié le

Une étude produite par

Depuis leur création par la loi dite d’Orientation Foncière ou LOF de 1967, les agences d’urbanisme n’ont de cesse de s’impliquer dans les démarches de planification urbaine territoriale. Au coeur des réflexions et des outils de planification (SCoT, PLH, PDU, PLU...), elles jouent un rôle important dans leur élaboration et mise en application.

Aujourd’hui, alors que les 1res agences d’urbanisme et de développement créées en Bretagne ont plus de 40 ans, que la DATAR, qui a fêté cette année ses 50 ans, se redéploie avec la création d’un Commissariat général à l’égalité des territoires, avec l’ambition de promouvoir le développement équilibré et durable des territoires, et alors que la décentralisation célèbre ses 30 ans, de nouveaux défis sont à relever pour les territoires.

L’actualité législative en témoigne : loi de janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement, textes en préparation ou en cours d’examen sur l’égalité des territoires, loi pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR), acte III de la décentralisation, réforme de la politique de la ville… Depuis les rendez-vous du Grenelle, les procédures d’aménagement et les politiques locales doivent intégrer de nouvelles exigences en matière d’économie d’énergie et de ressources, de maîtrise du développement, de gouvernance… Les agences de Bretagne participent à ces nouvelles orientations. Elles accompagnent les priorités régionales et s’inscrivent pleinement dans la Charte pour une gestion économe du foncier en Bretagne.

Source : ADEUPa Brest

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème