Property Times

Toulouse : Succès des surfaces de seconde main - 4T 2013

Publié le

Une étude produite par

Après trois trimestres difficiles, le marché tertiaire toulousain s’est redressé en fin d’année, avec près de 51 000 m² de  bureaux commercialisées au 4e trimestre. Ce redressement n’aura cependant pas suffi à inverser la tendance baissière observée depuis le début de l’année. Avec seulement 112 600 m² commercialisés en 2013, le marché toulousain voit sa demande placée reculer de 23 % d’une année sur l’autre. Ce recul est avant tout lié à une forte chute du volume de commercialisation 36%) sur le segment des surfaces supérieures à 1 000 m².

Après avoir gonflé dans le courant de l’année sous l’effet de nombreuses libérations, l’offre immédiatement disponible s’est finalement résorbée en fin d’année. 196 500 m² de bureaux étaient ainsi disponibles fin 2013, soit légèrement moins (61%) qu’il y a un an. Avec 130 500 m² vacants fin 2013, les surfaces de seconde main représentent les 2/3 du stock vacant. Le secteur Sud-Ouest concentre l’essentiel des disponibilités, avec près  de 80 00 m² de bureaux actuellement vacants.

Les valeurs locatives se sont maintenues d’une année sur l’autre sur les immeubles de qualité. Le loyer prime demeure ainsi positionné à 200€/m²/an fin 2013. Sur les surfaces anciennes en revanche, le fort niveau de disponibilités a entrainé une nette correction  (-13% en un an) des valeurs locatives qui se positionnent en moyenne, à 110 €/m²/an fin 2013.

A l’horizon 2016, plus de 107 000 m² de bureaux neufs pourraient voir le jour sur l’agglomération toulousaine. Les opérations demeurent toutefois prudentes, et seuls quelques projets sont lancés en blanc.

Source : DTZ (Groupe UGL)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème