Point de conjoncture commerces

Une ère nouvelle commence pour l'immobilier commercial

Publié le

Une étude produite par

Sous les coups de boutoir de l’e-commerce, les modes de consommation sont en mutation rapide et structurelle. L’immobilier commercial, qui avait mis un demi-siècle à se structurer entre grande distribution et commerce de rue, se trouve brutalement confronté à la perspective d’une remise en question des critères de la valeur. L’effervescence autour des meilleurs produits s’en trouve exacerbée, alors que des classes entières d’actifs commerciaux risquent aujourd’hui d’être délaissées.

Si la conjoncture est morose, tant pour ce qui concerne le moral des ménages que pour la consommation, stagnante cette année, les murs commerciaux sont désormais frappés par le développement du commerce sur Internet qui, en se taillant chaque année des parts de marché de plus en plus importantes, réduit d’autant les potentialités du commerce physique. Dans ce qui apparaît comme un jeu à somme nulle, les différentes classes d’actifs commerciaux tirent plus ou moins bien leur épingle du jeu.

Source : Crédit Foncier Immobilier

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème