La lettre de la FNAIM du Grand Paris - Mai 2014

Publié le

Une étude produite par

L'économie de l'immobilier est territoriale par essence. Si, à la marge, quelques biens peuvent faire l'objet d'une spéculation internationale, l'offre correspond à une demande qui reste d'abord locale : la quête d'un habitat est géographiquement située. La philosophe Simone Weil avait déjà considéré son ouvrage sur L'Enracinement (Gallimard, 1949) comme un "prélude à une déclaration des devoirs envers l'être humain". S'enraciner dans un territoire, y disposer de repères, est certes la condition première d'épanouissement de tout individu. Mais c'est aussi la condition indispensable pour vivre en société. C'est à l'échelle du bassin de vie que s'organisent, au delà du cercle familial, les premières solidarités - cet ensemble de droits et de devoirs qui seul permet réellement de "vivre ensemble".

Source : FNAIM du Grand Paris
 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème