Business Immo, le site de l'industrie immobilière
Chiffres & statistiques

Conjoncture de l’immobilier - Résultats au premier trimestre 2014

Publié le

Une étude produite par

Plus de la moitié des résidences principales ont une étiquette énergie D ou E

La conjoncture immobilière au premier trimestre 2014 est caractérisée par des tendances différenciées sur les marchés du neuf et de l’ancien. L’offre de logements neufs en commercialisation décroît pour s’adapter à la demande qui stagne depuis le premier trimestre 2012. Les autorisations et les mises en chantier restent orientées à la baisse au premier trimestre, mais marquent une inflexion. Dans l’ancien, la reprise des transactions se confirme alors que les prix se stabilisent (+ 0,2 % au premier trimestre).

Le flux de crédits nouveaux à l’habitat est en baisse de 17 % sous l’effet de la diminution sensible du volume de renégociations de crédit. Parallèlement, la stabilité des taux, combinée au rebond de la durée d’emprunt, participe à l’amélioration de la capacité d’investissement des ménages, mais elle intervient dans un contexte conjoncturel qui pèse sur leurs décisions d’investissement. L’activité des entreprises du bâtiment est orientée à la baisse et l’emploi se replie. Leurs perspectives d’activité sont également dégradées à court terme, même si le jugement sur les carnets de commande est plus favorable qu’au trimestre précédent. À plus long terme, des incertitudes pèsent sur les projets de nouveaux programmes mis à l’étude par les promoteurs immobiliers.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.