Le marché immobilier en 2012 et 2013 : le ralentissement se confirme

Publié le

Une étude produite par

2013 constitue pour le Pays de Brest une troisième année consécutive de baisse d’activité à la fois dans le secteur de la production neuve et sur le marché de l’immobilier ancien. Le rebond de l’année 2013 en matière de production neuve s’explique par des raisons conjoncturelles et l’amélioration observée au regard de 2012 est à relativiser. L’objectif quantitatif de production du SCoT qui s’élève à 2 555 unités n’est pas atteint. En revanche, l’équilibre de production entre Brest métropole océane et le reste du Pays est presque assuré.

Le marché de l’occasion subit une baisse en volume comme en prix et l’érosion observée en 2012 se poursuit en 2013. Le marché n’est cependant pas homogène à l’échelle du Pays et certaines communes connaissent un regain de dynamisme.

Source : ADEUPa Brest

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème