La conjoncture du marché locatif privé

Les loyers de marché à fin août 2014

Publié le

Une étude produite par

Après une année 2013 qui avait confirmé l’entrée en récession du marché locatif privé, l’activité s’est de nouveau dégradée durant les mois d’hiver, comme cela est habituel à cette période de l’année. La pression de la demande s’est allégée, même sur les territoires où l’insuffisance de l’offre locative privée est propice à l’expression des déséquilibres. Puis le marché a retrouvé quelques couleurs avec l’arrivée du printemps, sans pour autant rebondir.

Généralement, l’arrivée des mois d’été s’accompagne alors d’une reprise sensible de l’activité : après un mois de mai presque toujours morose, l’activité fait plus que doubler à partir de juin, puis reste soutenue jusqu’en octobre. Mais cette année, l’activité peine à décoller et elle est restée accrochée à un de ses points les plus bas depuis 1998. Le marché doit en effet composer avec une demande déprimée par la montée du chômage et les incertitudes sur le pouvoir d’achat.

Source : CLAMEUR

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème