De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

Publié le

Une étude produite par

Le SOeS diffuse à partir des résultats à fin janvier 2015 de nouveaux indicateurs pour suivre la construction neuve de logements. Le suivi conjoncturel s’appuyait jusqu’à présent sur les informations prises en compte dans la base Sit@del2, intégrant le délai de collecte des informations. Les séries « en date de prise en compte », qui recensent l’ensemble des informations (autorisations, mises en chantier) remontées chaque mois, présentent l’avantage d’être disponibles très rapidement tandis qu’il faut plusieurs mois pour collecter l’ensemble des permis autorisés ou mis en chantier un mois donné. Lorsque la collecte est régulière, ces séries permettent de suivre les évolutions de la construction de logement, les retournements conjoncturels s’observant toutefois avec un léger retard lié à la vitesse moyenne de remontée de l’information.

La production d’estimations en date réelle s’est avérée nécessaire suite à la dégradation progressive de la collecte des déclarations d’ouverture de chantier. Ainsi, début 2015, près de 80 000 logements autorisés au cours de l’année 2010 ne sont ni annulés ni commencés selon les informations contenues dans la base Sit@del2, soit 17 % des autorisations a priori valables deux ans. De plus, plusieurs chocs dans la collecte des autorisations de construire se sont produits ces dernières années, affectant le suivi conjoncturel dans certaines régions. Les nouveaux indicateurs visent à décrire l’activité réelle en matière d’autorisations de construire et de mises en chantier de logements sur le territoire, et non plus le recensement des formulaires collectés.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème