Les clés du marché

Démarrage difficile... 1T 2015

Publié le

Une étude produite par

Difficile démarrage pour le marché des bureaux en Ile-de-France... Sitôt le 4ème trimestre 2014 achevé avec plus de 500 000 m² commercialisés, la demande placée retombe à un niveau relativement bas, de l'ordre de 372 700 m². C'est la plus mauvaise performance pour un 1er trimestre depuis 10 ans.
Les raisons de ce ralentissement sont de deux ordres :
- Les grands mouvements sont aux abonnés absents. Seulement 11 transactions sur une surface supérieure à 5 000 m² pour un volume total de 92 000 m² ont été enregistrées ce trimestre. Ce segment de surfaces recule de 54% alors que les surfaces intermédiaires sont aussi à la peine avec un recul des commercialisations de l'ordre de 21%.
- Les baisses d'activité transactionnelle ont principalement touché le Croissant Ouest (-44%) et les Couronnes (-58%). A l'inverse le marché parisien, avec à sa tête le Quartier Central des Affaires, voit son volume de transactions progresser d'une année sur l'autre (+16%).

Cette configuration de marché très centrée sur le marché parisien a pour effet direct une hausse du loyer moyen de première main en Ile-de-France, passé de 364 €/m²/an au 1er trimestre 2014 à 565 €/m²/an en 2015. Là encore, les tendances sont contrastées entre le QCA de Paris où les valeurs se tiennent et les autres marchés périphériques, orientés à la baisse. Les valeurs locatives de transactions de bureaux de seconde main sont moins volatiles; elles sont stables en périphérie et en hausse (+3% en un an) à Paris. Notons que ces observations portent sur des loyers faciaux accompagnés à hauteur de 19% en moyenne.

Source : DTZ France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : DTZ France

Sur le même thème