La timide émergence du cloud computing dans les sociétés en 2014

Publié le

Une étude produite par

En 2014, parmi les sociétés d’au moins 10 personnes implantées en France, 12 % ont acheté des services de « cloud computing » contre 19 % au niveau européen. Les plus grandes sociétés, celles d’au moins 250 personnes, sont les plus consommatrices :
36 % d’entre elles l’ont adopté en France, soit autant qu’au niveau européen. La messagerie
et le stockage de fichiers sont les services de cloud les plus fréquemment utilisés.
7,5 % des sociétés d’au moins 10 personnes utilisent le cloud via des serveurs partagés entre plusieurs clients (cloud public), presqu’autant (6,5 %) via des serveurs dédiés à leur entreprise (cloud privé), et certaines ont recours aux deux types de cloud.
Les sociétés qui achètent des services de cloud déclarent en limiter l’utilisation principalement en raison des coûts élevés (37 %), des incertitudes liées à la sécurité (31 %) ou à la localisation des données (31 %).

Par ailleurs, 7 % des sociétés d’au moins 10 personnes implantées en France, contre 10 %n en moyenne dans l’Union européenne, utilisent la radio-identification (RFID). La RFID sert à mémoriser ou récupérer des données à distance, que ce soit pour identifier des personnes ou suivre les produits dans la chaîne de production-commercialisation. Depuis 2011, la RFID s’est nettement répandue dans les grandes sociétés : en 2014, une société d’au moins 250 personnes sur trois l’utilise.

Source : INSEE

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : INSEE