Etudes & documents

Villes et territoires résilients

Publié le

Une étude produite par

Dans le cadre du chantier « Territoires robustes » mis en place en 2012, le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) a engagé une réflexion prospective sur le thème de la résilience des villes et des territoires. Le projet « Villes résilientes » – rebaptisé par la suite « Villes et territoires résilients » – était destiné à proposer des outils, des méthodes permettant de gérer et de construire des stratégies de résilience urbaine. La question des indicateurs était également intégrée au projet. La résilience communément définie comme “[...] la capacité de retomber sur ses pieds, de garder le cap, d’assurer la pérennité d’un organisme ou d’une société, le maintien d’une certaine permanence dans un environnement turbulent” (Paquet, 2012) est une notion récente dans les sciences sociales appliquées aux territoires. Elle est dotée actuellement d’un fort pouvoir irradiant, car perçue à juste titre comme porteuse de promesses. La résilience propose un nouveau paradigme pour contrer du mieux possible les effets non désirés, les perturbations produites par un monde qui se transforme rapidement. En définissant la résilience pour l'appliquer aux villes et aux territoires, en la mobilisant à bon escient, il s’agit tout à la fois de réviser les finalités et les modalités de l’action. Ceci doit être fait en composant avec la complexité ce qui implique de recourir à des leviers comme l’apprentissage, l’innovation, le développement de la coopération et de la solidarité entre les acteurs.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème