Un volume d’offres insuffisant freine le marché de l’investissement

Publié le

Une étude produite par

Après un premier trimestre décevant, le deuxième trimestre de 2015 affiche un repli conjoncturel inattendu, en raison de la panne subite du marché des grandes transactions, alors que la masse de capitaux prêts à s’investir sur l’immobilier corporate hexagonal demeure plus importante que jamais.

Au plan national, environ 7 Md€ ont été engagés sur l’immobilier d’entreprise banalisé au cours des six premiers mois de 2015, contre 10,5 Md€ à la même période de 2014.

Pour autant, la déception doit être relativisée, les résultats du premier semestre 2015 restant supérieurs aux chiffres enregistrés de 2009 à 2013.

La conjoncture, moins morose que celle qui prévalait au début de l’année, présente pour les investisseurs un environnement toujours contrasté.

Source : Crédit Foncier Immobilier

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.