Market View

L’appétit des investisseurs ne se dément pas malgré le faux pas du 2ème trimestre - 2T 2015

Publié le

Une étude produite par

7 milliards d’euros d’engagements en immobilier d’entreprise banalisé ont, à l’heure actuelle, été recensés au 1er semestre en France. Les volumes se contractent donc de 40 % sur un an, un résultat qui peut paraître décevant eut égard à la masse de capitaux qui cherchent aujourd’hui à s’investir dans l’immobilier européen. En effet, après un bon début d’année, qui avait notamment bénéficié du glissement d’un certain nombre d’opérations engagées l’an passé, l’activité a fortement ralenti. Le recul est particulièrement notable sur les 3 derniers mois en comparaison du 2ème trimestre 2014 (- 68 %), qui avait bénéficié de la signature de plusieurs mega-deals (Beaugrenelle, Risanamento, Campus SFR, portefeuille Klepierre / Carmila). Il est vrai que ces derniers ont fait défaut depuis le début de l’année, tout comme plus généralement les grandes transactions durant le trimestre écoulé.

Source : CBRE

 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.