Le Point sur

Immobilier ancien dans les années 2000 : les jeunes plus enclins à acheter pendant la période de hausse des prix

Publié le

Une étude produite par

L’augmentation des prix des logements dans les années 2000 n’a pas bouleversé la distribution des transactions entre particuliers dans l’immobilier ancien. Les particuliers vendent essentiellement au sein de leur génération et des générations plus jeunes. En outre, les moins de 45 ans achètent toujours plus qu’ils ne vendent contrairement aux plus de 45 ans. Cependant, ce comportement d’achat des jeunes générations se renforce entre 2000 et 2006, période de forte augmentation des prix. Dans le même temps, les prix à l’achat comme à la vente varient selon les générations.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème

  • Sylvain Moreau

    Chef du service de l’Observation et des statistiques - Commissariat Général au Développement Durable

    Auteur(e) de 234 études