Note de conjoncture

Les marchés fonciers franciliens - octobre 2015

Publié le

Une étude produite par

Depuis 2010, les indicateurs de suivi des marchés fonciers régionaux poursuivent leur descente vers un niveau inférieur à celui de la crise de 2008. Le nombre de transactions a fondu du quart, les volumes financiers de 15 % les surfaces de 18 %. En 2014 le nombre de transactions pour la région s’affiche à 45 000 tandis que leur baisse (-9 %) par rapport à 2013 touche tous les départements. Un temps portés par le dynamisme des marchés naturels, agricoles et forestiers, les volumes financiers des marchés fonciers globaux avec 24,5 milliards et les superficies vendues avec 9 400 ha sont en chute respective de -8% et -16 %. Pour les terrains constructibles, le constat est identique. Depuis 2010, la baisse annuelle du nombre de transactions se poursuit et s’est accélérée au cours de l’année écoulée (-10 %, 6 900 ventes en 2014). Au premier semestre 2015, les prix qui résistaient encore en 2014, baissent de - 13 % en petite couronne et de -9 % en grande couronne, retrouvant les niveaux de 2006.

Source : ORF (Observatoire régional du foncier en Ile-de-France)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème